ircar-formation Formation Pour devenir paysagiste, quelles formations sont indiquées ?

Pour devenir paysagiste, quelles formations sont indiquées ?



Si vous avez toujours été amoureux/se de la nature, des grands espaces, des jardins, des plantes et des fleurs, il est naturel qu’aujourd’hui, vous rêviez d’embrasser la carrière de paysagiste. En effet, pour mener à bien les missions qui incombent au paysagiste, il est essentiel d’être porté(e) par la passion pour la nature et la verdure. Autrement, le travail sera effectué par mécanisme et non par conviction et la qualité des tâches en sera affectée.

Le travail d’un paysagiste

Vous aimez jardiner chez vous, prendre soin de vos plantes ? C’est déjà une bonne chose mais n’oubliez pas que le travail d’un paysagiste est bien plus que cela. A part les techniques aratoires qu’il faut maîtriser et la connaissance des végétaux et des plantes, d’autres savoirs sont à acquérir. D’où l’importance de suivre des formations bien spécifiques en la matière. Ces formations aident à aménager et à mettre en valeur des jardins, des espaces verts et leur environnement. Et cela ne se fait pas au hasard, d’autant plus qu’un paysagiste conçoit ces aménagements sur la base d’un cahier des charges qu’on lui confie. Il cherche des solutions pour aménager les sites à transformer en tenant compte de la nature du site, du climat de l’endroit où le site est situé, du résultat attendu, etc.

Que faut-il apprendre ?

Les formations comprennent l’apprentissage des logiciels de DAO car le paysagiste que vous serez devez faire des conceptions d’aménagement. Vous devez aussi apprendre à faire des dessins, des croquis, des esquisses et si vous êtes déjà un tant soit peu doué dans ces domaines, ce sera des atouts pour vous. Mais on vous enseignera également à élaborer des documents techniques et administratifs, indispensables à l’exécution du projet que l’on vous confiera. Les formations vous apprendront aussi comment se passe la collaboration avec les architectes, les ingénieurs et les urbanistes, aussi utiles pour qu’un projet soit une réussite. De même, il vous faudra apprendre à coopérer avec des spécialistes des végétaux et des fleurs, c’est-à-dire des horticulteurs et des pépiniéristes. Et enfin, dans le cadre de vos formations, vous saurez comment travailler en harmonie avec les jardiniers pour mettre en œuvre les travaux. Vous serez aussi formé au suivi des travaux, puisqu’il y a des sociétés qui peuvent le demander.

La formation professionnelle adéquate

Pour accéder à la formation professionnelle pour devenir paysagiste, vous devez détenir un bac+3 minimum. Le DE paysagiste vous est accessible par concours et il est proposé par l’école nationale supérieure du paysage Marseille, Versailles, l’école nationale supérieure d’architecture et de paysage Bordeaux, Lille et l’école nationale supérieure de la nature et du paysage Bois. A l’Institut supérieur agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage de Rennes, ainsi qu’à l’Institut supérieur d’agriculture Lille, Antibes, vous pouvez obtenir le diplôme d’ingénieur spécialisé en paysage. Et à l’école supérieure d’architecture des Jardins, vous avez la possibilité de décrocher un diplôme professionnalisant. Avec des formations complémentaires et des connaissances scientifiques de très haut niveau, vous pouvez devenir architecte paysagiste ou technicien paysagiste plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *