ircar-formation Emploi & Métier Travailler malgré votre hypothyroïdie

Travailler malgré votre hypothyroïdie



L’hypothyroïdie est un ralentissement, ou une suppression, de l’activité de la glande thyroïde. Le métabolisme s’en ressent et vous êtes affecté aussi bien physiquement que psychologiquement. Cela va jusqu’à pénaliser votre vie quotidienne. De plus, l’hypothyroïdie ne se soigne pas. Vous pouvez seulement améliorer votre état général avec des hormones de substitution, plus ou moins efficaces. Vous devez alors revoir radicalement votre mode de vie pour vous aller mieux. Ainsi, pour vivre mieux avec l’hypothyroïdie, vous devez passer en revue votre alimentation et toute votre hygiène de vie.

Quelles sont les conséquences dévastatrices de l’hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie affecte la victime sous différents angles. Il est alors difficile de tenir le cap. Lorsque la glande thyroïde ne produit plus assez d’hormones, cela n’est pas sans conséquence. La fatigue, la prise de poids et la perte de cheveux sont les premiers signes de l’hypothyroïdie. Mais comme le précise Hypothyroidie.eu, à ce stade, il est encore difficile de savoir s’il de cette maladie. Ce déficit va également altérer le sommeil, rendre la peau sèche, entraîner un changement d’humeur, l’apathie et la tristesse seront constantes. En effet, l’hypothyroïdie affecte le plan physique comme le plan psychique.

L’hypothyroïdie est traitée, entre autres, avec un médicament appelé Levothyrox. Il a pour rôle de rétablir la fonction de la glande. Mais, il n’est pas suffisant dans la mesure où, le fonctionnement de de la thyroïde est aussi influencé par votre mode de vie. Notez que l’intensité de l’hypothyroïdie peut varier chez certaines personnes tandis que, chez d’autres, elle reste constante. Quoi qu’il en soit, vous devez apprendre à vivre avec la maladie toute votre vie.

Quelle alimentation adopter ?

Pour mieux vivre avec l’hypothyroïdie, vous devez commencer par réadapter votre alimentation. Il faut manger une quantité suffisante d’iode pour produire davantage de thyroxine et pallier le déficit. Mangez des fruits de mer, des poissons, des œufs et du sel iodé (en modération). Ne lésinez pas sur les sources d’acides gras oméga 3 : ce sont notamment l’huile de noix, l’huile de lin, le thon, le poisson bleu et le maquereau. Augmentez votre apport en vitamine B. On la trouve surtout dans les légumes à feuilles vertes comme le chou-fleur, les épinards et les germes de blé. Puis, mangez autant de fruits que possible pour rééquilibrer votre glande thyroïde. Les agrumes sont les meilleurs, car, en plus, ils favorisent la répartition de la thyroxine dans le corps.

Comment soigner l’hypothyroïdie avec des herbes médicinales ?

Il existe de nombreuses herbes médicinales qui ont le pouvoir de rétablir la fonction de la glande thyroïde. Le gingembre a la faculté d’améliorer la circulation sanguine et donc d’activer les glandes thyroïdes. De plus, il permet de booster l’organisme en général. Vous pouvez également confectionner du thé de piment de Cayenne. Tout comme le gingembre, le piment booste et active l’organisme. Mais, le piment permet en plus de soulager la sensation de froid causée par l’hypothyroïdie. Pour ce faire, il suffit de mettre une pincée de poudre de piment dans une tasse d’eau bouillante. D’autres plantes permettent de soulager les effets secondaires de l’hyperthyroïdie comme la fatigue chronique, l’apathie et les maux de tête. Parmi elles, vous avez le millepertuis et la passiflore. Vous pouvez en faire une tisane : buvez-en deux tasses par jour en moyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *