PAS DE PROGRES SANS ENTRAINEMENT

 

Fotolia 81173157 xs

Pour les vendeurs, les managers, les responsables de relations clientèles et toutes les autres fonctions d'ailleurs, seul l'entraînement permet de grandir en compétences et d'exploiter son véritable potentiel.

Savoir et savoir-faire. Expérience et connaissance.

Le savoir est du domaine de l'information, la connaissance celui de l'Action

L'un conduit aux explications, l'autre aux résultats.

C'est ce que la formation continue classique (séminaire de courte durée, tous les ans au mieux, sans préparation ni suivi) n'a pas compris et c'est pourquoi elle a echoué faute de résultats.

Le SAVOIR qui explique le POURQUOI doit être suivi du savoir qui explique le COMMENT

  • Quand il en reste au Pourquoi, il devient stérile.
  • Quand il est suivi du Comment et en reste là.. il crée de la frustration parce  que les espoirs sont déçus

Il est donc de première importance de pousser la transmission jusqu'au FAIRE qui en découle.

Le Faire nous oblige à quitter la sphère INTELLECTUELLE pour nous engager dans celle de l'EXPERIENCE

Il semblerait que l'Expérience soit l'ingredient principal du Savoir-Faire, ou dit autrement de la COMPETENCE. Or, il faut au départ  un peu de temps pour acquérir le niveau de compétences recherché : Comprendre, Mémoriser et enfin Intégrer en montant l'échelle jusqu'à la pleine maîtrise.

Pour finir de poser le cadre, illustrons cette logique en prenant un exemple dans le domaine du sport et plus précisement du Judo. Aucune ceinture noire n'a été gagnée en se contentant de lire des livres, d'assister à des conférences ou des tournois... Comment devient-on ceinture noire ? En passant du temps sur le tatami à s'entraîner et s'entraîner encore. "La répétition étant la clé de la pédagogie"

image1-4.jpg

Qu'il s'agisse de ressentir, de penser, de dire, d'écouter, de faire... la clé est dans la répétition.

Faire les bonnes choses, de façon régulière, suffisamment longtemps

Dans le domaine des compétences transversales primaires, secondaires et tertiaires, compétences basées sur les aptutides innées... Se déplacer, percevoir, parler, écouter, saisir etc...

L'expérience seule, sans entraînement, nous permet de progresser un peu. De la même façon que sur un tatami il n'est pas toujours facile de faire la différence entre une ceinture jaune et une ceinture orange mais ensuite, l'écart ne laisse aucun doute sur l'énorme différence qui exisite entre les aptitudes naturelles après qu'elles aient été développées par l'entraînement.

Sur un tatami, une ceinture verte tient 5 secondes face une ceinture noire. Le premier est en vrac, le second a le sourire...