ircar-formation Emploi & Métier Découvrir le métier du conducteur d’engins du BTP

Découvrir le métier du conducteur d’engins du BTP



Une profession qui demande une bonne condition physique et une maîtrise technique pour travailler sur des chantiers de travaux de terrassement ou de nivellement. Le conducteur d’engins du BTP conduit plusieurs types de machines comme la grue, la chargeuse, la pelle mécanique et le bulldozer. Découvrons ensemble la réalité de ce métier.

La mission du conducteur d’engins de chantier

Il peut travailler pour le compte d’un particulier ou pour des sociétés aux commandes de diverses machines sur roues ou chenilles. Il peut travailler sur un chantier de construction ou encore sur un chantier public comme les routes, les ponts, les barrages et les aéroports. Le conducteur d’engins de chantier travaille sous la direction d’un chef de chantier qui lui impose les engins à utiliser pour tels ou tels travaux. Il se charge de déplacer de lourdes charges, de découper des couches de terre, d’entasser ou de déblayer. C’est une profession qui nécessite une grande précision en respectant des mesures de longueur, de largeur, de hauteur et de profondeur. Enfin, il doit entretenir ses engins comme contrôler les niveaux d’eau et d’huile et effectuer le graissage. Il peut également réaliser les réparations de base comme le changement des pièces défectueuses.

Devenir conducteur d’engins de chantier : votre parcours !

Vous pouvez préparer le CAP conducteur d’engins, travaux publics et carrières à l’issue du collège. Puis, vous suivez une formation de deux ans en lycée professionnel. C’est le minimum requis pour percer le marché du travail, mais vous pouvez augmenter votre change en préparant un BP ou brevet professionnel conducteur d’engins de chantier de travaux publics ou encore un bac pro travaux publics. Par ailleurs, vous devez savoir que ce métier requiert une bonne condition physique. Les risques du métier ne sont pas minimes puisque les vibrations répétitives de l’engin peuvent fragiliser la colonne vertébrale et la ceinture abdominale. Toutefois, le secteur recrute beaucoup et la profession n’est pas encore saturée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *