Transmettre un savoir faire

 

 

 

 

Transmettre un savoir faire

La clé : Ferme dans la démarche et patient dans la forme

 

 

Qui ne s’est pas heurté à la difficulté de transmettre un savoir faire ?

 

 

 

En effet, il est classique de rencontrer un certain nombre d’écueils,
qui se manifestent par la sensation qu’il faut toujours répéter 20 fois les choses...
« Pourtant j’ai pris le temps d’expliquer, Martine m’a dit qu’elle avait compris,
et ca marche pas, voilà qu’il  faut recommencer. Quel boulet !».

Bon, je vous l’accorde c’est un peu radical comme réaction,
mais bon sous la pression du quotidien on comprend.

La conséquence logique, c’est qu’on fait les choses soi même,
parce qu’au final c’est plus rapide et ca prend moins de temps et d’énergie.

Alors comment s’y prendre pour éviter de crouler
sous les tâches et transmettre son savoir faire
de manière efficace.

 En effet, dans le feu de l’action, on a tendance à croire
qu’il suffit de montrer et d’expliquer pour que la formation soit réussie.

Or, on le sait bien, sans entraînement avec application immédiate,
nos efforts s’avèreront souvent inefficaces.

Voici donc une méthode de formation action qui permet de transmettre
n’importe quel savoir faire. Cette méthode est utilisée dansle j

1-    S’assurer de la motivation :
Le proverbe bien connu nous dit :
on ne saurait faire boire « un âne » qui n’a pas soif

Autrement dit : Avant de chercher à transmettre un savoir faire :
S’assurer que la personne à qui nous allons le transmettre
voit un intérêt à l’apprendre.
(Evident et pourtant…)

2-    Montrer : (Quand je montre, je n’explique pas)
Cette étape vous évitera  quantité d’objections.
Elle a pour unique but de démontrer que ce que vous dites est vrai,
autrement dit qu’il est possible d’obtenir le résultat attendu.

3-    Expliquer : C’est à dire décomposer le processus
parce que  montrer est insuffisant : Cette étape permet 
d’apporter l’évidence de l’existence d’une méthode fiable.
Elle rassure l’apprenant.
(J’explique une seule fois, je demande à la personne de prendre des notes,
et je réponds à ces questions de compréhension)

4-    Faire pratiquer : Cette dernière étape est la plus importante,
elle consiste à faire exécuter le cycle d’action à la personne
en l’accompagnant pas à pas jusqu’à ce qu’elle soit capable de le faire seule.
Ici patience et encouragements sont de mise.

Cette méthode simple fait ses preuves chaque jour sur les milliers de tatamis de judo.
Pour réussir elle demande

1-    une bonne connaissance de son sujet

2-    Respecter des étapes d’apprentissage progressif sans brûler les étapes

3-    Etre capable de faire confiance en la capacité de réussir de celui qui apprend.
Autrement dit être positif et patient.

      Avec ces trois ingrédients, aucune chance d’échouer à transmettre un savoir faire.
En lien avec cet article :

Manager, mais bon sang bien sur

Exploradôme : Expérimenter c'est apprendre

Les facteurs clés de la gestion des priorités

Formation les outils de communication spécial Manager